La santé au travail des enseignants du secondaire lors de leur entrée dans le métier: éclairage des rapports entre difficultés et épuisement professionnel

Résumé :

Nous présentons une partie des résultats d’une recherche menée dans le contexte d’une succession de réformes majeures transformant la formation initiale et continuée des enseignants en France. Cette recherche s’est intéressée aux fonctionnaires stagiaires qui, après l’obtention d’un diplôme de Master 2, ont été placés en responsabilité à temps complet dans un établissement scolaire du second degré entre 2011 et 2012. Notre article porte plus particulièrement sur le vécu de l’entrée dans le métier et documente les rapports existants entre la qualité de vie au travail, la santé globale et les leviers ou les freins du développement professionnel des entrants dans le métier.

Un protocole de recherche mixte, associant approche quantitative et qualitative a été mobilisé dans le prolongement de présupposés théoriques issus d’une psychologie sociale et de la santé (Laugaa, Rascle, & Bruchon-Schweitzer, 2008) appliqués à la recherche en éducation et formation des enseignants (Ciavaldini-Cartaut, 2011, 2012). Des entretiens semi-directifs ont été menés en fin d’année auprès de volontaires et traités à l’aide du logiciel QSR Nvivo en complément d’une enquête par questionnaire (N=258) diffusée dans plusieurs académies (Amiens, Nice, la Réunion, Montpellier). Seule une partie des résultats issus de l’analyse statistique (corrélations et régressions linéaires Anova (SPSS) et modélisation par équation structurale avec AMOS 8) seront présentés dans cet article. Ils mettent en évidence plusieurs facteurs de stress qui participent à l’épuisement professionnel des enseignants débutants et renforcent certaines de leurs difficultés dans l’exercice du métier. Si le soutien social (pairs, tuteur, chef d’établissement) au sein de leur établissement d’affectation est indéniable et modère les risques d’un désengagement institutionnel (absentéisme, démission), toutefois il reste insuffisant pour compenser la pénibilité de leur entrée en fonction et le manque de ressources dont ils disposent à l’issue de leur formation professionnelle initiale. L’éclairage théorique de cette étude ouvre des perspectives pour la compréhension des difficultés persistantes des débutants ainsi que pour l’adaptation des contenus de formation en seconde année de master et dans le cadre de la formation continuée.

Mots clés : qualité de vie au travail ; enseignants débutants ; santé au travail

 

Actes du Colloque 

Pas de commentaire.

Leave a Reply